Comment participer à une cérémonie du thé au Japon : étiquette et styles ?

janvier 20, 2024

En voyage au Japon, vous avez sans doute entendu parler de la cérémonie du thé. C’est une pratique traditionnelle japonaise qui remonte au IXème siècle. Des invités se rassemblent dans une maison de thé pour déguster une boisson verte préparée à partir de feuilles de thé matcha en poudre. Mais plus qu’une simple dégustation, c’est une expérience culturelle riche en histoire et en spiritualité. Si vous avez la chance d’y être invité, voici un guide pour vous aider à comprendre et apprécier cette tradition.

D’abord, comprendre l’histoire de la cérémonie du thé

La cérémonie du thé, ou ‘chanoyu’, est une pratique qui a vu le jour au Japon au IXème siècle. Elle a été introduite par des moines bouddhistes revenant de Chine. Ce sont eux qui ont rapporté les premières feuilles de thé au Japon et ont initié cette tradition. Puis, au cours des siècles, elle a évolué pour devenir une cérémonie à part entière, mélangeant l’art, la religion et la philosophie zen.

En parallèle : Où observer la faune sauvage en Malaisie : parcs nationaux et conseils ?

La cérémonie du thé a connu son âge d’or au XVIème siècle, sous l’impulsion du maître de thé Sen no Rikyu. Il a instauré l’idée que chaque rencontre est unique et précieuse, ce qui est symbolisé par le concept de ‘ichigo ichie‘ : une rencontre, une chance. En suivant les préceptes de l’école Urasenke, les maîtres de thé d’aujourd’hui perpétuent cette tradition.

La préparation : plus qu’un rituel, un art

La préparation du thé est un moment clé de la cérémonie. Le hôte ou hôtesse prépare le thé devant ses invités en utilisant un ensemble d’ustensiles spécifiques. Cela peut inclure un bol à thé, une cuillère à thé, un fouet à thé et bien sûr, le thé matcha lui-même. Chaque geste est précis et mesuré, reflétant la philosophie zen de la cérémonie.

A lire en complément : Comment participer à une retraite spirituelle dans un monastère au Bhoutan ?

Le hôte commence par purifier les ustensiles avec de l’eau chaude. Puis, il verse une petite quantité de thé matcha en poudre dans le bol à thé. Ensuite, il ajoute de l’eau chaude et fouette le mélange jusqu’à ce qu’il forme une mousse verte. Le thé est alors prêt à être servi.

Participer à la cérémonie : l’étiquette à suivre

Participer à une cérémonie du thé est une expérience unique qui nécessite de respecter une certaine étiquette. En tant qu’invités, vous devez suivre les règles prescrites par le hôte.

D’abord, vous devez vous vêtir de façon appropriée. Un kimono est traditionnellement porté, mais une tenue sobre et confortable est généralement acceptable. Ensuite, vous devez entrer dans la maison de thé en vous courbant légèrement. C’est une façon de montrer votre respect pour l’espace et le hôte.

Lorsque le thé vous est servi, prenez le bol à deux mains et tournez-le deux fois dans le sens des aiguilles d’une montre avant de boire. Après avoir bu, essuyez l’endroit où vos lèvres ont touché le bol et tournez-le deux fois dans le sens inverse.

Différents styles de cérémonie du thé

Il existe différentes écoles de cérémonie du thé, chacune avec son propre style et ses propres règles. Les trois principales écoles sont Urasenke, Omotesenke et Mushanokojisenke. Bien qu’il y ait des variations entre ces écoles, toutes partagent le même objectif : créer un moment de paix et d’harmonie.

Le style Urasenke est le plus répandu. Il met l’accent sur la simplicité et la tranquillité. Le style Omotesenke est plus dépouillé, mettant l’accent sur la beauté naturelle. Enfin, le style Mushanokojisenke est connu pour son élégance et sa sobriété.

Chaque style a ses propres particularités dans la préparation du thé, le choix des ustensiles ou la disposition de la salle. Mais tous visent à créer une expérience qui est à la fois esthétique, spirituelle et culturelle.

En somme, la cérémonie du thé est une merveilleuse façon de plonger dans la culture japonaise. Que vous soyez un invité ou un observateur, c’est une expérience enrichissante qui vous permet de vous immerger dans la histoire, la tradition et la philosophie japonaises.

Le rôle du bouddhisme zen dans la cérémonie du thé

Le bouddhisme zen a fortement influencé la cérémonie du thé japonaise. C’est un courant du bouddhisme qui insiste sur la méditation et la pleine conscience. Il valorise l’harmonie, la simplicité et l’appréciation du moment présent. Ces valeurs se retrouvent dans la cérémonie du thé où chaque geste, chaque instant est vécu pleinement.

La cérémonie du thé est une expression du bouddhisme zen, une pratique qui cherche à atteindre l’éveil par la pleine conscience. Lors de la préparation du thé, le hôte est entièrement concentré sur ses gestes, créant ainsi un espace de tranquillité et de paix. Les invités, de leur côté, sont invités à apprécier pleinement chaque gorgée de thé, à savourer le moment présent.

Le maître de thé Sen Rikyu, qui a joué un rôle déterminant dans l’évolution de la cérémonie du thé au XVIe siècle, était lui-même un pratiquant du bouddhisme zen. Il est celui qui a introduit le concept de ‘ichigo ichie‘, qui signifie ‘une rencontre, une chance’. Cette pensée est intrinsèquement liée à la philosophie zen, car elle incite à vivre chaque rencontre comme si c’était la dernière, à apprécier chaque moment comme s’il était unique.

L’importance de la position seiza dans la cérémonie du thé

Lors d’une cérémonie du thé, les invités s’assoient généralement en position seiza. Cette position traditionnelle japonaise consiste à s’asseoir sur ses talons, les genoux pliés et les pieds sous les fesses. Il est important de noter que cette position, bien qu’elle puisse sembler inconfortable pour les non-initiés, est un élément essentiel de la cérémonie.

La position seiza symbolise le respect et l’humilité. Elle permet aussi de se concentrer sur le moment présent et de faire abstraction de ce qui nous entoure. En adoptant cette position, les participants se conforment aux règles de l’étiquette japonaise et montrent leur respect pour le hôte de la cérémonie.

Il est intéressant de noter que la position seiza a également une dimension spirituelle. En s’asseyant de cette manière, les participants sont invités à faire preuve de discipline et de patience, des valeurs qui sont au cœur de la philosophie zen.

Conclusion

Participer à une cérémonie du thé au Japon est une expérience unique. C’est une occasion d’explorer la culture japonaise, de plonger dans son histoire et de vivre une tradition séculaire. Que ce soit l’élégance des gestes du hôte, la sérénité qui se dégage de la cérémonie, ou l’harmonie créée entre les invités, chaque aspect de la cérémonie du thé est empreint de spiritualité et de beauté.

Que vous soyez un amateur de thé ou simplement curieux de découvrir une facette de la culture japonaise, la cérémonie du thé est une expérience que vous n’oublierez pas. Comme le disait Sen Rikyu, chaque rencontre est unique et précieuse. Profitez donc de cette occasion pour savourer chaque instant, chaque gorgée de thé, chaque instant partagé avec les autres participants. C’est cela, l’essence même de la cérémonie du thé : créer un moment de paix et d’harmonie, une pause dans le tumulte de la vie quotidienne.

En vous rendant au Japon, n’hésitez pas à faire l’expérience de cette cérémonie. Que vous choisissiez le style Urasenke, Omotesenke ou Mushanokojisenke, la cérémonie du thé sera un moment fort de votre voyage, une occasion de vous immerger pleinement dans la culture japonaise et de vivre une expérience japonaise inoubliable.